Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Démocratie, diplomatie & dictature

Publié par Nathalie sur 28 Décembre 2012

Démocratie, diplomatie & dictature

Chez nous, on initie les enfants à la démocratie assez tôt. Les conseils de famille sont un outil qu'on utilise périodiquement pour trouver des solutions aux problèmes qu'on rencontre à la maison. Il était normal d'impliquer tous les membres de la tribu au processus de choix de l'itinéraire de ce qu'on croyait être un tour du monde d'un an. Surtout pour rallier les grandes au projet, qui les tentait plus ou moins. Donc, une présentation est prévue pour la semaine de relâche. Chacun doit préparer quelque chose sur un ou deux pays qu'il aimerait visiter, et à l'issue de la projetction, nous voterons pour les 6 pays que nous visiterons.

Démocratie, diplomatie & dictature

Afin d'orienter un peu le choix des enfants en faveur des pays incontournables (à mes yeux), je propose une sortie dans un petit resto indien, spécialisé en pâtisseries typiques du pays. L'expérience culinaire représente tout un défi pour les deux plus jeunes. Ils font des efforts gargantuesques devant les mets tous plus épicés les uns que les autres... Les desserts sont si affriolants ! Mais au moment tant attendu, la déception est trop grande: les friandises sont à base de lait caillé ! Sur le chemin du retour, le verdict tombe: "Moi je voterai pas pour l'Inde en tout cas !" confie Nico à Élo. Qui lui répond du tac au tac: "Moi, non plus ! " Ce fut la fin de nos escapades gastronomiques, j'avais trop peur qu'ils s'opposent carrément au voyage !

Moi, je ne voterai pas pour l'Inde en tout cas !


Démocratie, diplomatie & dictature

Apprendre à faire des choix, à renoncer, c'est le défi de toute une vie... Je vais chez la psy à toutes les semaines pour réussir à y arriver... mon crédo est : "Tout est possible..." Donc, vous devinez bien qu'à la fin de la séance, le choix était déchirant... J'avais beau avoir bâclé ma présentation sur le Laos, rien à faire, on veut aller partout. Il fut donc décidé d'aller au Viet Nam, Laos, Thaïlande, Inde, Turquie, Santorini (Grèce) Maroc, Mali, Namibie.

Finalement, nous avons été contraints, en premier lieu pour des raisons socio-politiques, de modifier l'itinéraire prévu. Le Mali, avec sa révolte des groupes rebelles n'était plus sécuritaire comme destination familiale. Ensuite, le printemps arabe a rendu le Maroc un peu trop tendu aux yeux de certains amis Marocains qui nous ont disuadés d'y aller. Ne restait plus, sur le sol africain, que la Namibie et son safari de rêve. Et c'est là que l'autorité parentale a pris le relais. 16 000$ pour 20 jours, ça représente un per diem de 800$... Sur l'ensemble du périple, ça nous donne près de 90$ de plus par jour. La décision était facile à imposer, pas de Namibie !!!

Commenter cet article