Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La grotte du paradis

Publié par Richard sur 2 Mars 2013

La grotte du paradis

Je n'ai que trente minutes pour concocter cet article sur notre expédition, dans les environs de Son Trach Village, à la Grotte du Paradis et la Sombre Caverne (mieux connues sous les noms Paradise Cave et Dark Cave). En effet, c'est aujourd'hui l'anniversaire d'Éloïse, elle fait la sieste pour être en forme pour aller voir un théâtre de marionnettes sur l'eau à 21h00 ce soir et dans quelques minutes, je dois la réveiller pour qu'elle "Skype" avec sa cousine Émilie dont c'est aussi l'anniversaire aujourd'hui!

Vous y verrez aussi nombre de photos d'insectes et d'animaux rencontrés lors de cette superbe journée...

La grotte du paradisLa grotte du paradis
La grotte du paradis
La grotte du paradis

Nous avons fait cette expédition donc, en compagnie fort agréable d'un couple de Français de Limoges, Serge et Joëlle. C'était une journée très nuageuse mais la température était idéale, ni trop chaude, ni trop fraîche. La qualité des infrastructures était irréprochable, ce qui n'est pas toujours le cas dans ces tours guidés au Vietnam.

Il y avait ici une communauté chrétienne, une église et même un cimetière vietnamien chrétien. Il faut dire que si le ciel était toujours aussi proche de me tomber sur la tête, peut-être que moi aussi j'aurais envie de croire en Dieu!

La grotte du paradis

Déjà, les montagnes Karstiques qui ceinturent la région plantaient un décor à couper le souffle. Nous avons appris que la route nous menant au parc National où se situent les grottes est une route historique se nommant la V20, "V" pour victoire et 20 pour le nombre de victoires militaires et l'âge des héros sur cette route ayant donné leur jeunesse pour l'accomplissement de l'indépendance.

La grotte du paradis

Cette région a été cruciale pendant la guerre parce qu'elle a permis le ravitaillement des troupes, en armes et en nourriture entre le Nord déjà libéré et le Sud où l'occupation américaine et la guerrre se poursuivaient. C'est pourquoi les bombardements américains y ont été particulièrement abondants. Vous verrez sur les photos des montagnes avec des falaises blanches ou grises, ce sont les Américains qui les ont fait volontairement s'écrouler en les bombardant dans l'espoir de couper une fois pour toute la piste pratiquement invisible (grâce à la densité de la jungle) empruntée par le Viet Cong dans la vallée en contrebas. C'était sans compter sur la résiliance et l'abnégation du peuple vietnamien...

On s'approche des cavernes...
On s'approche des cavernes...
On s'approche des cavernes...

On s'approche des cavernes...

La grotte du paradis

Un mémorial assez émouvant a été aménagé dans une petite caverne où huit civils et 5 militaires vietnamiens sont morts, enterrés vivants. Ils y avaient en effet trouvé refuge lors d'un des bombardements. L'entrée de la grotte s'étant écroulé, avec le manque de moyens techniques et la guerre qui se poursuivait, il ne fut possible d'en déblayer l'entrée que plusieurs mois plus tard, les laissant mourir lentement. Aujourd'hui, on célèbre encore leur sacrifice mais de manière respectueuse et sans trop d'artifices.

La grotte du paradis

Et enfin, nous arrivons à la Grotte du Paradis. 524 marches à grimper dans la montagne pour y arriver devrais-je dire.Découverte en 2005 seulement et ouverte au public depuis 2009, c'est la plus longue grotte sèche du monde avec 31,4 kilomètres de long. C'est un chasseur (un braconnier puisque celle-ci est interdite dans le parc depuis son ouverture en 1962) qui l'a découverte, qui en a parlé à son village, qui a alerté le gouvernement... Un kilomètre seulement de cette grotte a été emménagé pour accueillir les visiteurs. C'est tout simplement grandiose. La majestuosité de cette espace souterrain ne peut que laisser sans voix. Et pourtant, j'y ai surpris Juliette à chanter une partie de la chanson des nains qui chantent les trésors enfouis sous la montagne ( du film Le hobbit ) et c'était magique! Quand on pense que la formation d'un stalactite ou d'un stalagmite ne progresse en moyenne que d'un centimètre par siècle, force est de constater que des stalactites d'une taille de 40 mètres et plus sont plutôt impressionnants... Les photos ne sauraient rendre les émotions et le respect que m'ont inspirés cette grotte, l'impression d'assister au début de la création du monde, de me sentir immensément jeune.

Quant à la Sombre Caverne, je n'en ai malheureusement que des souvenirs, pas de photos puisqu'il fallait s'y rendre en kayak et que c'était une grotte "mouillée" qu'il fallait traverser en grande partie en nageant, à la lueur d'une lampe frontale, je n'ai pas su me résoudre à apporter mon appareil dans ces conditions... Pour cette grotte, nos amis français ne nous ont pas accompagnés, nous étions seuls pour affronter tous les périls...

Mais plus encore si c'est possible que la Grotte du Paradis, cette expérience revêtait un caractère magique, nimbé de mystère. L'eau de la caverne, à l'abri du soleil était glaciale, mais nous nous y sommes quand mème plongés, dans une noirceur quasi totale, imaginant les créatures abyssales y survivant... Je tiens à souligner ici le courage dont tous les membres de ma famille ont fait preuve pour se rendre là. Éloïse n'en menait pas large, c'est vrai, mais elle s'est rendu jusqu'au bout, Nicolas aussi! Quand à Juliette, qui d'ordinaire hurle quand elle voit une petite araignée de rien du tout dans la salle de bain, ici en a côtoyé des grandes comme la paume de sa main, à quelques centimètres de ses mains d'ailleurs, les deux pieds enfoncés dans la vase jusqu'aux molets, dans un couloir de pierre de 50 cm de largeur s'enfonçant toujours plus avant dans les profondeurs de la terre et ce sans défaillir ni crier.

Mais celle qui m'a surpris le plus dans tout ça, c'est bien sûr Nathalie qui d'ordinaire "capote" pour un insecte sur le plancher d'un restaurant mais qui ici n'hésitait pas à s'enfoncer dans l'obscurité, la vase et l'inconnu, sans broncher, en encourageant les autres, en y prenant même plaisir.

Décidément, ma femme sera toujours pour moi une source inépuisable de surprise et d'incompréhension! Mais tant mieux.

Le plus drôle dans tout ça, c'est que notre guide ne semblait pas savoir plus que nous où elle s'en allait dans cette grotte. Selon moi et mes grandes, elle n'était jamais allée dans cette grotte auparavant. Selon Juliette, c'était comme une monitrice de camp de vacances qui fait croire à ses campeurs qu'elle est au-dessus de ses affaires mais qu'au fond elle était tout près d'être terrorisée par les araignées elle aussi!!!

Somme toute, c'était à tous points de vue une expérience inoubliable. Nous n'avons pas regretté, personne, d'y être allés!

La grotte du paradis

Et c'est en ressortant de la caverne, de retour à la fourgonnette que nous aons vu les singes... J'ai appris plus tard que ce sont des antelles, une espèce menacée qui vit exclusivement au Vietnam. Nous avons eu la chance de les voir en liberté, en clan même, pendant une vingtaine de minutes avant qu'ils ne fichent le camp et nous aussi.

Excusez le manque de clarté des photos, les singes étaient vraiment très loin dans le flanc de la montagne...  Je vous mets au défi de le voir sur la quatrième photo qui est la même que la troisième, sans l'agrandissement!
Excusez le manque de clarté des photos, les singes étaient vraiment très loin dans le flanc de la montagne...  Je vous mets au défi de le voir sur la quatrième photo qui est la même que la troisième, sans l'agrandissement!
Excusez le manque de clarté des photos, les singes étaient vraiment très loin dans le flanc de la montagne...  Je vous mets au défi de le voir sur la quatrième photo qui est la même que la troisième, sans l'agrandissement!
Excusez le manque de clarté des photos, les singes étaient vraiment très loin dans le flanc de la montagne...  Je vous mets au défi de le voir sur la quatrième photo qui est la même que la troisième, sans l'agrandissement!

Excusez le manque de clarté des photos, les singes étaient vraiment très loin dans le flanc de la montagne... Je vous mets au défi de le voir sur la quatrième photo qui est la même que la troisième, sans l'agrandissement!

La grotte du paradis

Sur le chemin du retour, encore quelques surprises et d'autres paysages dignes de mention...

Une fichue de belle journée en somme.

La grotte du paradis
La grotte du paradis
La grotte du paradis
La grotte du paradis
La grotte du paradis

En tous cas, j'ai bien menti... jamais été capable de boucler cet article avant 20h00 comme prévu, il est présentement 01h30 du matin et il me reste encore à télécharger mon album web que vous avez vu au milieu de l'article! Mais ne vous en faites pas, c'est mon plaisir de concevoir et de publier ce blogue. Du reste, ceux qui me connaissent bien savent que je suis incapable de me coucher tôt.

Ah oui, j'oubliais... je ne vous laisserai pas sur votre faim quand même. Voici où se trouve le singe... Mais mème en le sachant, il est difficile à voir!

À plus!

La grotte du paradis

Commenter cet article

Mario 03/03/2013 13:56

Quelle spiritualité concrète et magistrale ! Je demeure pantois.

Chantal L. 03/03/2013 01:25

Quel joie de vous lire!! J'attends toujours vos nouveaux articles avec impatience. J'ai l'impression de vivre un tout petit peu ce voyage aussi... par procuration!

rené 02/03/2013 23:32

Impressionnant, le courage des jeunes et Nathalie,toi Richard tous saves que tu es brave,AhAh,
Très belle photos etdescription

Chantal 02/03/2013 21:02

Bonjour groupe !
Quel plaisir de te lire, toujours Richard et des photos qui dépaysent.
Je suis super contente de vous alliez voir les marionnettes sur l'eau, je voulais en parler à Nathalie, ça m'intrigue... J'ai hâte que vous nous en reparliez !
Votre grotte ressemble bcp à une qu'on une a visité sur le chemin de Compostelle, en France, avec les enfants et nous aussi il y avait une chanson accrochée à cette grotte: «Goutte d'eau tu es captive d'un monde sans lumière...» On la chante encore !

Un gros GROS bonne fête à Éloïse !
Gros becs à tous et à toutes ,

Tal.