Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAJASTHAN I

Publié par Nathalie sur 5 Juin 2013

RAJASTHAN I

Nous avons opté pour un tour de 14 jours dans cette riche région de l’Inde sur le plan historique et idéale pour le dépaysement. S’offrir les services d’un chauffeur, avec la voiture, l’essence, tous les frais liés au transport (péages, stationnement, etc.) ainsi que, bien sûr, ceux liés au chauffeur (hébergement, repas…), tout ça, ici en Inde coûtent exactement le prix de la location d’une voiture en Thaïlande! On parle ici d’un VUS capable d’accueillir notre tribu et ses bagages. La voiture de Nandu était moins luxueuse, moins spacieuse (les bagages devaient être fixés sur le toit chaque matin), mais les aléas des routes indiennes n’étaient pas une option envisageable pour nous, comme vous avez pu le lire un peu plus tôt sur ce blogue. Voici donc ce fameux tour que je partagerai avec vous, moins les quelques haltes que Richard a déjà partagé avec vous.

RAJASTHAN I

Madawa :

petite ville du Shekhawati, où l’on a passé une nuit et visité quelques havelis (riches maisons) qui se distinguent par leurs fresques. Les riches marchands qui les ont fait construire aimaient à y faire peindre des scènes de la vie quotidienne de leur famille entremêlées aux aventures des divinités hindoues. Et ici et là se cachent quelques scènes coquines, inspirées du Kamasutra… notre chambre d’hôtel nous réservait de jolies surprises, dissimulées derrière de petits rideaux qui ne couvraient pas de fenêtre, mais nous suggéraient de gentilles activités nocturnes

RAJASTHAN IRAJASTHAN I
RAJASTHAN IRAJASTHAN I
RAJASTHAN I

Bikaner :

Le palais de Junaghar. Notre première forteresse, palais. Grandiose. Première surprise aussi : les Maharajas existent toujours. Bien qu’ils soient, depuis les années 70, des citoyens ordinaires, ils sont toujours propriétaires de leurs patrimoines! Certains ont créé des fondations pour restaurer ou gérer leurs palais, car ça coûte des sous entretenir de tels joujoux… et quand la source d’approvisionnement (taxes imposées à leurs sujets) est tarie, on a beau être roi, on ne fait pas pousser d’argent dans les arbres. D’autres ont coupé la poire en deux ou en trois, fondation d’une part, hôtel de luxe d’autre part, et pour finir, quartier personnel, encore assez grandiose, dans la dernière part de leurs nombreuses possessions. Au fil de nos visites, par le biais des audioguides, nous avons eu la chance d’entendre plusieurs maharajas nous adresser quelques mots. Des modèles de bonté, de gentillesse, attachés aux traditions, désireux de les préserver tout en se tournant vers la modernité. Je n’ai pas réussi à savoir s’ils ont encore de nombreuses épouses. J’ai bien tenté d’organiser une rencontre entre Marguerite et l’un des héritiers, car ma fille, au goût parfois très luxueux, m’a déjà répondu que la meilleure solution pour combler ses désirs était de se trouver un mari riche! Quoi de mieux qu’un Maharaja, que je me suis dit? Déjà qu’on nous a offert, par l’entremise de notre chauffeur, cinquante chameaux pour la marier… (Cette offre a été démentie, ma maîtrise de l’anglais étant ce qu’elle est, je n’avais pas bien saisi, semble-t-il, l’ensemble de la blague…)

RAJASTHAN I

Aux environs de Bikaner, une curiosité : le temple Karni Mata, qui est un temple à la gloire des rats. Marguerite et moi ne nous sommes pas aventurées très loin. Déjà qu’on devait se déchausser avant d’entrer! La petite vidéo qui suit vous permettra d’apprécier l’ampleur de leur royaume…

RAJASTHAN I
RAJASTHAN IRAJASTHAN I

Ici, nous avons résidé dans une haveli des plus ravissantes, chez une famille indienne très accueillante, avec qui nous avons partagé le repas. Des rencontres agréables comme celle-ci et comme celle que nous avons faite dans le désert de Jaisalmer permettent de s’approcher un peu de l’Inde réel, très différente, à mon sens, de l’Inde touristique.

Et pour finir, petites statistiques que nous avons compilées lors de notre parcours en autorikshaw au cœur de la ville (de 1 600 000 habitants, je le précise, on est pas à St-Denis!), un trajet de 2 km de petites rues sinueuses et encombrées : 57 chiens, 45 vaches, 6 chèvres, un chameau et un cheval.

RAJASTHAN I

Commenter cet article