Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkoy - Troie - Sarkoy

Publié par Richard sur 30 Juin 2013

Sarkoy - Troie - Sarkoy

La Turquie est belle, vous l'ai-je déjà dit? Je crois que c'est ma plus grande surprise du voyage. Non que je n'aie été dépaysé en Asie, bien au contraire, tout était si différent de notre quotidien occidental, mais, je m'attendais à ce que j'ai vu au Vietnam, au Laos et en Inde, bien que ça allait quelques fois au-delà de ce que je prévoyais... Or, ce que je découvre en Turquie est à l'opposé de ce que je pensais. Je m'attendais ici à un pays plutôt pauvre, avec des infrastructures déficientes ou mal entretenues, une religion musulmane très présente (après tout, près de 96% des Turcs sont de cette confession) même si j'avais entendu parler de la défense de la laïcité des institutions politiques par le peuple turc il y a quelques années pour contrer l'intégrisme que certains voulaient y installer. Je redoutais un peu ce pays, ayant peur de ne pas y être très bien accueilli comme occidental...

... Et je n'y découvre que beauté.

Sarkoy - Troie - Sarkoy

J'avais tout faux évidemment! Honte à moi de ne pas avoir lu les guides et "les internets" avant d'y mettre les pieds... Mais je n'en suis que plus ravi.

La voiture que nous avons loué nous permet de nous rendre dans les coins les plus reculés du pays, là où il est même très difficile de trouver quelqu'un qui parle l'anglais. En nous rendant à Troie par exemple, ayant pris tout notre temps pour quitter Istanbul afin d'en voir le plus possible, nous avons dû nous arrêter à mi-chemin dans un petit bled de campagne perdu, la petite ville ou gros village de Sarkoy (8 000 habitants). Il est dix heures du soir, on cherche sans trouver un endroit où dormir... On demande à un monsieur de 60 ans environ qui marchait sur le trottoir de nous indiquer un hôtel. Après moult gestes et mimes, il comprend ce que l'on cherche et comme c'est compliqué de s'y rendre, il embarque avec nous et nous guide. L'hébergement est très bien, et même si le tenancier ne parle que turc lui aussi, on s'entend sur le prix. J'offre à mon vieux monsieur de le reconduire (il nous a mené à environ 1,5 km de là où on l'a embarqué, il ne veut rien savoir de mon lift mais il m'entraîne à pied à deux coins de rue de notre hôtel en me baragouinant une douzaine de phrases dont je ne comprends que deux mots Luna Park...

Quand on arrive au bout de cette rue, soudain je comprends: il y a une fête foraine qui est installée là, au bord de l'eau!!! Oh pas grand chose, un bateau de pirate, des autos tamponneuses, une disco-ronde et quelques manèges pour les plus petits. Il voulait que j'y amène mes enfants... Nous sommes le 25 juin, les classes viennent de se terminer pour eux aussi j'imagine et c'est ce qui explique que nous ayons croisé tant de gens à pied dans les rues (dont beaucoup de familles avec des enfants) malgré l'heure tardive. Je remercie mon bon samaritain qui est tout heureux que je l'aie enfin compris.

Quand Margot et Élo ont su qu'il y avait un bateau de pirates... même s'il était rendu 11 heures, il n'était plus question de se coucher! -Allez papa! S'il vous plaît papa! Je dormirai dans l'auto demain papa!

Et papa n'a pas su dire non évidemment. Je dois dire que le fameux bateau de pirates était une expérience inoubliable. Il semblait solide, mais il montait à 90°. Il fallait que je tienne Éloïse parce qu'elle s'envolait (je n'exagère même pas), moi-même, je devais me tenir quand le bateau amorçait sa descente parce que mes fesses levaient du siège de plus de 15 centimètre... et ça durait, ça durait, ça ne voulait plus s'arrêter!!! Margot a conclu que c'était le plus hot tour de bateau de pirate qu'elle ait jamais fait (profites-en ma fille parce qu'au Québec, un manège comme ça ne serait jamais permis!). Belle surprise donc que nous réservait Sarkoy ce soir-là! Les photos ont été prises le lendemain matin sur la route (que nous découvrions à la lumière du soleil) à 2 km du village en repartant. Malheureusement, je n'avais pas amené l'appareil à Luna Park, vous auriez pu constater l'état un peu bancal du manège mais surtout la hauteur hallucinante à laquelle il montait!

Sarkoy - Troie - Sarkoy

Un, deux, Troie! (Oui, je sais Margot, j'suis nono! Je sais, c'est pas drôle, mais moi ça m'amuse...) Nous voilà! Le guide (Lonely Planet) nous avertissait que ça ne valait pas vraiment le détour, qu'il y avait des ruines mieux conservées, etc... Et pourtant, nous avons été quand même intéressés par la visite. De savoir par exemple, que la cité a été détruite et reconstruite 9 fois l'une par-dessus les autres, et de le voir dans les couches stratifiées d'un colline... Impressionnant quand même. Et de nous permettre de faire un peu d'histoire pour les enfants: la belle Hélène et son ravissant ravisseur Pâris, Ménélas, Hector, Achille, Priam, Agamemnon, Ulysse et son subterfuge de cheval de bois... tout le monde y a trouvé son compte. Et le souper Troyen qui a suivi était aussi une réussite, bref, tout allait pour le mieux jusqu'à...

Sarkoy - Troie - Sarkoy
Sarkoy - Troie - Sarkoy
Sarkoy - Troie - Sarkoy
Sarkoy - Troie - Sarkoy
Sarkoy - Troie - Sarkoy
Sarkoy - Troie - Sarkoy

Jusqu'à ce que sur la route vers Éphèse, vers 20h00, Nicolas demande un ordinateur pour écrire son blog sur Constantinople. On s'arrête sur le bord de la route pour aller chercher l'ordinateur dans le coffre quand surprise! On les a oublié à l'hôtel de Sarkoy ce matin! Youppi! "C'est pas grave, j'vais lire à la place." Ben oui! OK, mais il faut quand même retourner les chercher!!! Tabarn...ouche! 250 km plus un traversier pour se retrouver au point de départ! Après avoir appelé l'hôtel (vive les cartes d'affaires!) pour s'assurer qu'ils les avaient bel et bien et qu'ils pouvaient nous accueillir de nouveau ce soir, nous revoilà partis pour Sarkoy, petit village bucolique de Turquie...

Et Margot d'ajouter: "C'est pas grave papa, si on arrive pas trop tard, on va pouvoir refaire le bateau de pirates!"

Et on l'a refait au grand bonheur de nos deux filles! Il faut savoir profiter de ce qui passe!

Sarkoy - Troie - Sarkoy

Cette fois-ci, au retour le lendemain j'ai pris quelques photos sur le traversier. La Turquie est un pays où l'eau et la mer joue un rôle prépondérant. Ici, des passager lançaient des bouts de pain aux goélands qui tournaient autour du navire, j'ai réussi à en croquer un au moment où il en croquait un justement!

Une des grandes réussites de ce voyage aura été d'avoir amené Nicolas et ramené Marguerite à la lecture! Quel plaisir de les voir tous les deux plongés dans leurs livres et d'entendre Nicolas nous parler des histoires et des personnages qu'il lit. Dernièrement, il s'est trouvé une passion pour Rohal Dahl (Mathilda, Charlie et la chocolaterie, etc...) et pour Percy Jackson bien sûr! YEEEEEES!

Nos deux grands lecteurs...  pendant une des traversées...
Nos deux grands lecteurs...  pendant une des traversées...

Nos deux grands lecteurs... pendant une des traversées...

Photos animalières en supplément!!!
Photos animalières en supplément!!!

Photos animalières en supplément!!!

Commenter cet article

Chantal 30/06/2013 03:36

Les luna park, c'était le gros high de notre mois en France, en famille. :-)
Contente de vous lire. Xxxx

RENÉ 30/06/2013 02:52

et de plus nous aurions pu essayer le fameux bateau pirate ...

RENÉ 30/06/2013 02:50

Si nous avions su que c'était si beau,nous serions aller vous rejoindre en Turquie