Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brrrr… Fait FRETTE on gèle!!!

Publié par Richard sur 18 Février 2013

Brrrr…  Fait FRETTE on gèle!!!
Brrrr…  Fait FRETTE on gèle!!!

Nous voici dans les montagnes, à Dalat. Après un trajet de cinq heures en autobus couchette (on se serait cru dans le magicobus d’Harry Potter, que des lits à deux étages dans le bus, étrange…) nous sommes sortis donc, de l’autobus, à deux heures et quart du matin et oh surprise, il fait environ 10 degrés… Ouais, ouais, je vous entends rigoler d’ici, pffff, dix degrés, dix degrés, -15 à Montréal les petits pères!!! Oui, mais nous en embarquant dans le bus, il faisait 32 degrés, nous sommes tous en short, sandales et T-shirt, nos polars et autres coupe-vents sont dans la soute à bagages, bien inaccessibles à notre peau chair de poulée! Et Nicolas et Éloïse qui sautent partout, excités comme des puces d’être réveillés à deux heures du matin et qu’il fasse aussi froid. Vous auriez dû entendre les fous rires dans la navette qui nous a menés jusqu’à l’hôtel…

Brrrr…  Fait FRETTE on gèle!!!

Nous les avons calmés avant de sonner à l’hôtel en les avertissant qu’ils devaient être silencieux pour entrer… Mais le garçon de l’hôtel, pas vraiment réveillé mais certainement muni d’un sixième sens a tout de suite flairé la poudre noire et le haut risque d’explosion, il ne voulait pas nous ouvrir la grille et nous laisser entrer, il nous a regardé droit dans les yeux, puis dans ceux des enfants, puis dans les nôtres, en nous intimant de les faire tenir cois… Le manège a duré au moins trente seconde, lui, de son côté de la grille, jonglant probablement avec l’idée de doubler le tarif, nous du nôtre, grelottant et menaçant les petits de dormir sur le trottoir en risquant assurément l’hypothermie…

Et enfin, délivrance, le cliquetis d’une serrure el la promesse d’un lit chaud et douillet. Il faut dire, c’est vrai, que le silence règne ici, gros contraste avec les rues de Saïgon qui n’arrêtent jamais de klaxonner, même la nuit, ou même à Phu Quoc où les grillons et les grenouilles menaient le bal et remplissaient la nuit de leur doux tintamarre. Trop froid pour les grillons ici!

Où est Richard?
Où est Richard?
Où est Richard?
Où est Richard?

Où est Richard?

Dalat se trouve au nord de Saïgon, nous y resterons trois jours probablement. Le compteur tourne, notre visa au Vietnam se termine le 4 mars et nous sommes déjà le 18 février… À part Nicolas qui trouve que le temps ne passe pas assez vite parce qu’il a hâte de revoir son chien, nous avons l’impression que le temps file à toute allure!!!

Brrrr…  Fait FRETTE on gèle!!!

Nous n’avons pas nourri le blogue très souvent ces derniers jours, nous nous en excusons, c’est parce que nous étions sur la trotte pas mal et sans accès internet : séjour à Hâu Giang, petit village près de Can Tho où nous avons dormi en Homestay, (formule où l’on dort chez l’habitant, supposément). Nous ne sommes pas dupes, les cabanes « rustiques » ont été construites pour les touristes et tout y est aménagé pour nous, mais nous sommes en pleine campagne et si les gens chez qui l’on vit sont à notre service, payés par l’hôtel qui nous a vendu l’excursion, l’expédition en moto pour s’y rendre et la promenade en canot moteur sur les canaux nous font voir le Vietnam profond et les Vietnamiens dans leur quotidien. Premier indice, personne ne parle un mot d’anglais, même pas yes ou no, ils n’essaient pas non-plus de nous vendre quoi que ce soit, mais tout le monde veut communiquer avec nous! Nous sommes quand même loin des circuits touristiques habituels, les gens que nous avons rencontrés ce jour-là n’ont pas l’occasion de voir souvent des occidentaux, ils étaient très curieux de nous et impressionnés aussi. Inutile de dire que les percings de Juliette ont fait fureur!!! Je n’ai vu aucun Vietnamien de la ville avec un percing dans le visage, alors imaginez en rase campagne! Ça les fait rire et surtout ça les intrigue.

Brrrr…  Fait FRETTE on gèle!!!

Toujours est-il que les célébrations du Têt se terminaient hier et que tous les transports étaient complets partout, nous avons dû rester une journée supplémentaire à Can Tho et on nous promettait qu’il serait impossible de quitter la ville avant lundi après-midi, mais nous avons réussi à trouver un bus à 8h30 pour Saïgon, puis un autre pour Dalat à 19h30…

J’ai hâte de visiter cette région, je vous en donne des nouvelles bientôt.

En attendant, quelques photos du Delta du Mékong…

Commenter cet article

Chantal 23/02/2013 10:45

J'ai adoré tes petits portraits... et le billet de Richard...et l'album-photo, émouvant. Ce blogue que vous construisez sera un souvenir inestimable...Alors Juliette et Marguerite, qu'est-ce que vous attendez ? ...et Nicolas, on a adoré ton premier récit, clair et instructif, on en veux un autre! et Éloïse ? Bon lundi à toute la famille !